Les observatoires trimestriels 2019

 Les albums : à la croisée des regards de l'artiste et de l'enfant

 

Suite au séminaire de l’année dernière sur l’émerveillement spontané du tout-petit dans ses rencontres avec les albums, nous prolongerons cette année notre exploration de la perception enfantine, en la réfléchissant en relation au regard des artistes.

 


*

*

*

*

*

“L’enfant et l’artiste habitent le même pays. C’est une contrée sans frontières. Un lieu de transformations et de métaphores.” écrivait la grande auteure-illustratrice Elzbieta dans L’enfance de l’art (Editions du Rouergue, 1997).

 

La sensibilité esthétique et les discours des artistes invitent à penser qu’enfants et artistes partagent des modes de perception, des manières communes de regarder et d’être au monde.

 

Pendant ces quatre journées de séminaire, observations de terrain de lectures individualisées, conversations avec des auteurs-illustrateurs et points de repère théoriques nous permettront de croiser les perspectives sur cette question et d'alimenter notre réflexion.  

  • Informations pratiques
  • *
  • *
  • Calendrier 2019
  •  7 mars
  • 23 mai
  • 26 septembre
  • 28 novembre
  • *
  • Les horaires
  • 9h30 - 12h00
  • 14h00 - 16h00
  •   
  • Les journées sont gratuites mais la capacité
  • d'accueil étant limitée,
  • l'inscription est obligatoire.
  •  
  • Formulaire d'inscription en ligne ICI
  •  
  • Vous pouvez également soutenir les activités
  • de LAVHN en adhérant à l'association ICI
  • *
  • Pour tout renseignement 
  • contactez le 06.68.44.35.84

 

 



Le matin (9h30-12h00)

 

Observatoire Lire à Voix Haute,

en partenariat avec ACCES

 

Observation proposée par Murielle Mayet

Educatrice de jeunes enfants au Département de Seine Maritime dans le service PMI- actions de santé

 

Depuis 2002, Lire à Voix Haute Normandie organise un observatoire trimestriel. C'est un lieu d'échanges, de réflexion, de formation où des observations de situations de lecture aux tout-petits sont reprises, analysées, par Nathalie Virnot, psychologue et formatrice de l'association ACCES, à la croisée de l'analyse d'album et de la psychologie du développement. Il permet de faire un aller-retour entre pratiques de lecture et éléments théoriques. 

 

Cette réflexion est essentielle : elle met à distance nos idées reçues et nous permet de progresser dans la compréhension des enfants, de leur mode d'appropriation du livre, de leur entrée dans la littérature et dans la façon dont on s'adresse à eux, chacun dans leur singularité. 

  

L'observatoire est gratuit, ouvert à tous, professionnels et bénévoles du livre ou de la petite enfance, menant ou prévoyant des projets "Livres et petite enfance" (sur inscription) 

 

 

 

A propos des observatoires... 

 

 

Un article de la revue Spirale :

En Haute-Normandie, un « observatoire » pour les professionnels du livre et de la petite enfance

L'après-midi (14h00 -16h00)

 

 La perception enfantine et le regard de l'artiste : introduction et points de repères

 

Elzbieta apportait une distinction importante entre l’infantile et l’enfantin : “Pour s’adresser aux enfants, il ne s’agit pas, selon moi de redevenir soi-même infantile, bien au contraire, mais de tâcher de percevoir le monde à travers la richesse foisonnante de leur logique.” (Elzbieta, Le langage des contes, Rouergue, 2014, p.116).

 

Lors de cette première séance, pour introduire cette année de réflexion, nous apporterons des points de repères sur les modalités perceptives partagées par les artistes et les enfants, à partir de différents disciplines : esthétique, psychologie du développement, discours de poètes et de peintres... Des observations issues de notre pratique de lecture individualisée et la redécouverte de certains albums de littérature de jeunesse, préciseront cette réflexion en nous invitant sans nul doute à re-voir ces albums d'artistes...“à travers des yeux d’enfants” 

 

Coline Joufflineau, doctorante en Esthétique partagera des étapes de son travail, en dialogue avec Corinne Do Nascimento  lectrice et coordinatrice de l’association LAVHN, qui présentera des albums et des observations associées.

 

A venir :

 

 le 23 mai : Conversation avec Olivier Douzou,

auteur-illustrateur

www.olivierdouzou.com

 

le 26 septembre : Conversation avec Jeanne Ashbé

auteure-illustratrice 

www.jeanneashbeblog.tumblr.com

 



Les intervenants

 Murielle Mayet est éducatrice de jeunes enfants au Département de Seine Maritime dans le service PMI- actions de santé. Elle a rencontré la lecture individualisée à l’occasion de son arrivée à la Maison de la Petite Enfance de Darnétal en 2012, qui était à ce moment là tout juste entrain de se former. Séduite par cette façon d’aborder la lecture et notamment la place de l’enfant dans ce dispositif, elle n’a eu de cesse de promouvoir cette approche. Parallèlement à la lecture individualisée , Murielle Mayet a suivi plusieurs formations à l’observation piklérienne dans le cadre de l’association Pikler Loczy à Paris  permettant de compléter cette approche.Elle anime au quotidien des temps de lecture Individuelle à voix haute dans le cadre du Jardin d’enfants La Ribambelle à Darnétal, des temps plus ponctuels au sein du Lieu d’accueil enfants parents la Récréation, situé sur les Hauts de Rouen et participe depuis un an à l’élaboration d’un projet de lecture à voix haute, réunissant tous les professionnels de la petite enfance et les centres médicaux sociaux  toujours sur ce même quartier.

Nathalie Virnot est Psychologue clinicienne, docteur en Sciences de l’Education, psychanalyste. Après avoir travaillé pendant plus d’une vingtaine d’années à l’Unité René Diatkine (Association de Santé Mentale de Paris XIIIe) comme psycho-pédagogue et thérapeute, Nathalie Virnot est lectrice-formatrice pour l'association ACCES. C'est dans ce cadre qu'elle co-anime avec Sylvie Joufflineau l'Observatoire de Lire à Voix Haute en Normandie, depuis de nombreuses années. Actuellement, son activité se partage entre sa collaboration à ACCES et sa pratique libérale de psychanalyste. Elle a publié dans de nombreuses revues, dont Les Textes du Centre Alfred Binet, Langue Française, La Psychiatrie de l’Enfant, Les Cahiers d’ACCES, ACCES Actualités, AEIOU, Bébé Butine, Psychologie et Éducation...et participé à l’ouvrage collectif Pourquoi on m’a né dirigé par R. Diatkine, C. Avram. Paris, éd. Calmann-Lévy, 1995. 

Sylvie Joufflineau est fondatrice de l’association Lire à Voix Haute Normandie. Elle rencontre ACCES en 1989, se forme auprès d’eux, et devient relais régional ACCES en 1996. En 1998, elle partage le premier camion d’ACCES, « Livres en balade » qui sillonne les routes un mois sur deux, en Normandie et en Essonne…et fonde l’association Lire à Voix Haute Normandie, rassemblant des professionnels du livre et de la petite enfance avec lesquels elle a déjà travaillé depuis 10 ans, en tant que lectrice-vacataire. Dès 1993, elle met en place à Dieppe un « Groupe de réflexion récit et petite enfance » qui préfigurera l’ Observatoire normand LAVHN-ACCES en 2001. En 2003, l’association acquiert son propre camion. De 1998 à 2016 ; elle sera coordinatrice, lectrice, formatrice de l’association et mènera de nombreux projets de lectures individualisées aux enfants, en salles d’attente de Pmi, Foyer de l’enfance, centres de loisirs, lieux d’accueil parents- enfants, bibliothèques en milieu rural, terrains d’accueil des gens du voyage, associations humanitaires, écoles maternelles, collèges, classes de Segpa, de Cliss, et lycée professionnel… des lectures hors les murs, sur les plages, marchés, square, jardin, gouters-livres en foret…projets toujours construits avec des structures partenaires…Elle accompagne de nombreux professionnels lors de formations sur tout le territoire. Enfin, elle est membre fondateur de l’Agence Quand les livres relient.Elle est l’auteur de : Columbo d’histoires, dans « La littérature jeunesse a-t-elle bon gout ? », Agence quand les livres relient, 1001 BB n°72, ERES, 2005. En Haute-Normandie, un « observatoire » pour les professionnels du livre et de la petite enfance, entretien coordonné par Dominique Rateau, Spirale n°44, ERES, 2007. Madeleine, dans « Cent mots pour les bébés d’aujourd’hui », réunis par P Ben Soussan, 1001 BB n°100, ERES 2009. Entre les lignes, dans « Offrez de la culture aux bébés »,coordonné par l’Agence quand les livres relient, Revue Spirale n°52, ERES 2009. Lire à voix basse, dans « L’Agence quand les livres relient » n°124, ERES 2012. Elle est co-auteur des articles : Comment le bébé choisit-il ses livres, dans “Les touts-petits, le monde et les albums”, Agence quand les livres relient, 1001BB n°154, ERES, 2018 ; Les médiations en direction des bébés lecteurs, dans “Elargir le cercle des lecteurs : la médiation en littérature pour le jeunesse”, Cahiers du CRILJ n°9, 2017. 

Corinne Do Nascimento est éducatrice de jeunes enfants depuis 2013. Elle a découvert les travaux d’ACCES pendant sa formation à l'IRFFE d’Amiens. Elle a travaillé dans plusieurs structures petite enfance de 2013 à 2015 (Lieu d’accueil enfants-parents, Relais d’assistants maternels, Crèche collective). Elle intègre Lire à Voix Haute Normandie en 2015, en tant que lectrice et chargée de mission et trouve alors un sens à sa pratique d’éducatrice dans cette manière sensible de s’adresser au tout-petit et de l’accompagner dans la découverte des albums et des récits ; elle devient coordinatrice de l’association en 2017. Ses compétences acquises lors d’un parcours antérieur d’ingénieur-chimiste et de chef de projet contribuent à la dynamique des projets et des partenariats sur de nouveaux territoires.

Elle est co-auteur des articles : Comment le bébé choisit-il ses livres, dans  “Les touts-petits, le monde et les albums”, Agence quand les livres relient, 1001BB n°154, ERES, 2018 ; Les médiations en direction des bébés lecteurs, dans “Elargir le cercle des lecteurs : la médiation en littérature pour le jeunesse”, Cahiers du CRILJ n°9, 2017.  

Coline Joufflineau est doctorante en Esthétique (Paris 1) et formatrice pour l’association Lire à Voix Haute Normandie, ses recherches portent sur l’attention au cœur des processus de résonances interpersonnelles en contexte artistique. Elle étudie l’attention à la croisée de l’esthétique et des sciences cognitives.

Articles collectifs / chapitre dans un ouvrage :

Synchronization, attention and transformation: Multidimensional exploration of the aesthetic experience of contemporary dance spectators, Behavioral Sciences, special issue Interpersonal Resonances, MDPI, 2018. in press. Spectating Myriam Gourfink’s dances;

Cross disciplinary explorations, Aesthetics and Neuroscience, Scientific and Artistic Perspectives, dir. Z. Kapoula et M. Vernet, Springer International Publishing, pp 93-116, 2016 ; Audience entrainment during live contemporary dance performance: physiological and cognitive measures, Frontiers in Human Neuroscience, vol 9, 1-13, 2015 ; Comment le bébé choisit-il ses livres, dans  “Les touts-petits, le monde et les albums”, Agence quand les livres relient, 1001BB n°154, ERES, 2018 ; Les médiations en direction des bébés lecteurs, dans “Elargir le cercle des lecteurs : la médiation en littérature pour le jeunesse”, Cahiers du CRILJ n°9, 2017 ; Quand l’image raconte, entretien avec K. Crowther (auteur illustratrice), dans Tenus par l’image, n° 23, Area Revue, éd. Descartes & Cie, p. 98 à 100, automne - hiver 2010.


Ces journées sont accueillies par

la Médiathèque Départementale

de Seine-Maritime 

 

35 Rue de la Fontaine

76 960 Notre-Dame-de-Bondeville



L'observation

Parce que lire à de jeunes enfants ne peut se faire sans penser sa pratique...

parce penser sa pratique ne peut se faire sans "la pratiquer"...

 

...Lire à Voix Haute Normandie propose des ateliers de lectures partagées mais offre aussi des espaces pour prendre du recul et penser ses pratiques. 

 

Pratique et théorie viennent alors s'alimenter l'une l'autre dans un indispensable et incessant va-et-vient.

 

Lire avec des enfants ne suit pas de règles strictes, mais nécessite de s'adapter et de penser, chaque fois, la rencontre avec les enfants, leurs familles, et les albums. Le dispositif de lecture individualisée repose sur la pratique de l'observation : il s'agit d'être présent à l'instant, attentif aux albums lus, aux comportements et aux réactions de chacun. Un module de formation à l'observation et à la prise de notes est proposé par l'association : voir page Formation.

  

Tous ces éléments sont notés après la séance et servent de matériau brut à une réflexion sur nos pratiques de lecture, par exemple lors de l'observatoire trimestriel coordonné par l'association. Cette réflexion nous apparaît comme essentielle : elle nourrit, elle remet sans cesse en question, elle met à distance les idées reçues, et elle nous permet avant tout de progresser dans la compréhension des enfants et dans la façon dont on s'adresse à eux, chacun dans leur singularité. 



Ces journées ne pourraient avoir lieu sans le soutien fidèle de nos partenaires