Le séminaire trimestriel 2021

La rencontre bébé-album-adulte lecteur : 

une créativité relationnelle ?

Après avoir envisagé en 2018 l’émerveillement spontané du tout-petit, nous avons poursuivi notre questionnement en 2019 en mettant l'accent sur l'assimilation de la perception enfantine au regard de l'artiste. Au cours de ces deux premières années de séminaire, la créativité est apparue comme une notion transversale aux artistes et aux tout-petits. 

 

Nous avons entamé une réflexion sur la créativité relationnelle, en recevant le 5 mars, Miriam Rasse, psychologue et directrice de l'association Pikler-Loczy France jusqu'en 2018. Elle nous a invités à observer l'enfant, créateur de son développement, en référence à l'approche Pikler. Mas, la crise sanitaire que nous traversons depuis de longs mois a bousculé nos projets et c'est avec un grand regret que nous avons du annuler les journées de mai et de septembre. Un temps de rencontre vous a été proposé, à distance, pour la journée de novembre, mais le programme du séminaire 2020 a été bouleversé.

 

Pour le séminaire 2021, le programme a encore été bousculé, mais nous remercions chaleureusement les intervenants qui nous ont permis de maintenir des moments de rencontre et de partage à distance. En février, nous avons eu la grande chance d'entendre Nathalie Virnot, lectrice formatrice ACCES, nous présenter les résultats de sa recherche action sur la lecture individualisée, et en mai, Christine Morault, fondatrice des éditions MeMo. 

 

Les journées ont repris un cours habituel en septembre et nous avons été ravis de pouvoir proposer à nouveau un observatoire et une rencontre avec Jeanne Ashbé ! 

 

Et pour cette journée de novembre...

 


Le matin (10h00-12h00) (accueil dès 9h30)

 

Observatoire Lire à Voix Haute,

en partenariat avec ACCES

 

Depuis 2002, Lire à Voix Haute Normandie organise un observatoire trimestriel. C'est un lieu d'échanges, de réflexion, de formation où des observations de situations de lecture aux tout-petits sont reprises, analysées, par Nathalie Virnot, psychologue et formatrice de l'association ACCES, à la croisée de l'analyse d'album et de la psychologie du développement. Il permet de faire un aller-retour entre pratiques de lecture et éléments théoriques. 

 

Cette réflexion est essentielle : elle met à distance nos idées reçues et nous permet de progresser dans la compréhension des enfants, de leur mode d'appropriation du livre, de leur entrée dans la littérature et dans la façon dont on s'adresse à eux, chacun dans leur singularité. 

  

L'observatoire est gratuit, ouvert à tous, professionnels et bénévoles du livre ou de la petite enfance, menant ou prévoyant des projets "Livres et petite enfance" (sur inscription) 

 

 

 

A propos des observatoires... 

 

 

Un article de la revue Spirale :

En Haute-Normandie, un « observatoire » pour les professionnels du livre et de la petite enfance

L'après-midi (14h00 -16h00)

 

 Rencontre avec Malika Doray

 

 

Née en 1974, Malika Doray vit et travaille à Paris. Elle a fait des études d’arts appliqués et de sciences humaines durant lesquelles elle travaillait dans une structure d’éveil pour les tout-petits. Elle écrit et illustre des livres pour enfants qui abordent les grands thèmes de la vie et de l’apprentissage sans en avoir l’air.

 

Malika Doray sait aborder les sujets qui touchent les plus jeunes : le rapport aux autres, aux adultes, le sentiment d’abandon, l’affirmation de soi, le besoin d’amour. Elle les traite en mettant en situation de petits animaux porteurs de ces émotions. Elle écrit des textes comme on écrit des comptines, en leur donnant une qualité sonore. Les textes sont drôles et sonnent. La simplicité du trait et des tons donne du sens et du plaisir à ses images. Sobriété du trait, couleurs franches et formes chaleureuses accompagnent des textes concis, pour ne laisser que l’essentiel à l’enfant.

 

Le témoignage des parents est éloquent : ce sont les enfants qui le plébiscitent, et les professionnels de l’enfance mettent Malika Doray au tout premier plan des créateurs de livres pour les tout-petits. Le sens profond de ce qui y est dit touche chacun d’entre nous. Le livre pour tout-petit est un moment de partage, où adultes et enfants lisent le livre. Sans jamais les infantiliser, elle amène les enfants à projeter, grâce à des animaux, leurs propres ressentis et leur fait découvrir d’autres points de vue. En proposant des situations diverses, où chacun est singulier, Malika Doray apprend aux petits à accepter et apprécier leurs différences et celles des autres.

(source : Editions MeMo)

 

 



Informations pratiques

Calendrier 2021
18 février
20 mai 
16 septembre
18 novembre
*
Horaires

Accueil : 9h30

Observatoire : 10h00 - 12h00

Rencontre de l'après-midi : 14h00-16h00

 

L'inscription est obligatoire afin que nous puissions respecter la jauge de la salle.
Formulaire d'inscription en ligne ICI
 *
Pour tout renseignement, contactez le 06.68.44.35.84

  

 

Vous pouvez également soutenir les activités de LAVHN

en adhérant à l'association ICI 

 

Ces journées sont accueillies par

la Médiathèque Départementale

de Seine-Maritime 

 

35 Rue de la Fontaine

76 960 Notre-Dame-de-Bondeville

 

Le contenu Google Maps ne s'affiche pas en raison de vos paramètres des cookies actuels. Cliquez sur la politique d'utilisation des cookies (Fonctionnels) pour accepter la politique d'utilisation des cookies de Google Maps et visualiser le contenu. Pour plus d'informations, consultez la politique de confidentialité de Google Maps.


Les intervenants

Nathalie Virnot est Psychologue clinicienne, docteur en Sciences de l’Education, psychanalyste. Après avoir travaillé pendant plus d’une vingtaine d’années à l’Unité René Diatkine (Association de Santé Mentale de Paris XIIIe) comme psycho-pédagogue et thérapeute, Nathalie Virnot est lectrice-formatrice pour l'association ACCES. C'est dans ce cadre qu'elle co-anime avec Sylvie Joufflineau l'Observatoire de Lire à Voix Haute en Normandie, depuis de nombreuses années. Actuellement, son activité se partage entre sa collaboration à ACCES et sa pratique libérale de psychanalyste. Elle a publié dans de nombreuses revues, dont Les Textes du Centre Alfred Binet, Langue Française, La Psychiatrie de l’Enfant, Les Cahiers d’ACCES, ACCES Actualités, AEIOU, Bébé Butine, Psychologie et Éducation...et participé à l’ouvrage collectif Pourquoi on m’a né dirigé par R. Diatkine, C. Avram. Paris, éd. Calmann-Lévy, 1995. 

Sylvie Joufflineau est fondatrice de l’association Lire à Voix Haute Normandie. Elle rencontre ACCES en 1989, se forme auprès d’eux, et devient relais régional ACCES en 1996. En 1998, elle partage le premier camion d’ACCES, « Livres en balade » qui sillonne les routes un mois sur deux, en Normandie et en Essonne…et fonde l’association Lire à Voix Haute Normandie, rassemblant des professionnels du livre et de la petite enfance avec lesquels elle a déjà travaillé depuis 10 ans, en tant que lectrice-vacataire. Dès 1993, elle met en place à Dieppe un « Groupe de réflexion récit et petite enfance » qui préfigurera l’ Observatoire normand LAVHN-ACCES en 2001. En 2003, l’association acquiert son propre camion. De 1998 à 2016 ; elle sera coordinatrice, lectrice, formatrice de l’association et mènera de nombreux projets de lectures individualisées aux enfants, en salles d’attente de Pmi, Foyer de l’enfance, centres de loisirs, lieux d’accueil parents- enfants, bibliothèques en milieu rural, terrains d’accueil des gens du voyage, associations humanitaires, écoles maternelles, collèges, classes de Segpa, de Cliss, et lycée professionnel… des lectures hors les murs, sur les plages, marchés, square, jardin, gouters-livres en foret…projets toujours construits avec des structures partenaires…Elle accompagne de nombreux professionnels lors de formations sur tout le territoire. Enfin, elle est membre fondateur de l’Agence Quand les livres relient.Elle est l’auteur de : Columbo d’histoires, dans « La littérature jeunesse a-t-elle bon gout ? », Agence quand les livres relient, 1001 BB n°72, ERES, 2005. En Haute-Normandie, un « observatoire » pour les professionnels du livre et de la petite enfance, entretien coordonné par Dominique Rateau, Spirale n°44, ERES, 2007. Madeleine, dans « Cent mots pour les bébés d’aujourd’hui », réunis par P Ben Soussan, 1001 BB n°100, ERES 2009. Entre les lignes, dans « Offrez de la culture aux bébés »,coordonné par l’Agence quand les livres relient, Revue Spirale n°52, ERES 2009. Lire à voix basse, dans « L’Agence quand les livres relient » n°124, ERES 2012. Elle est co-auteur des articles : Comment le bébé choisit-il ses livres, dans “Les touts-petits, le monde et les albums”, Agence quand les livres relient, 1001BB n°154, ERES, 2018 ; Les médiations en direction des bébés lecteurs, dans “Elargir le cercle des lecteurs : la médiation en littérature pour le jeunesse”, Cahiers du CRILJ n°9, 2017. 


L'observation

Parce que lire à de jeunes enfants ne peut se faire sans penser sa pratique...

parce penser sa pratique ne peut se faire sans "la pratiquer"...

 

...Lire à Voix Haute Normandie propose des ateliers de lectures partagées mais offre aussi des espaces pour prendre du recul et penser ses pratiques. 

 

Pratique et théorie viennent alors s'alimenter l'une l'autre dans un indispensable et incessant va-et-vient.

 

Lire avec des enfants ne suit pas de règles strictes, mais nécessite de s'adapter et de penser, chaque fois, la rencontre avec les enfants, leurs familles, et les albums. Le dispositif de lecture individualisée repose sur la pratique de l'observation : il s'agit d'être présent à l'instant, attentif aux albums lus, aux comportements et aux réactions de chacun. Un module de formation à l'observation et à la prise de notes est proposé par l'association : voir page Formation.

  

Tous ces éléments sont notés après la séance et servent de matériau brut à une réflexion sur nos pratiques de lecture, par exemple lors de l'observatoire trimestriel coordonné par l'association. Cette réflexion nous apparaît comme essentielle : elle nourrit, elle remet sans cesse en question, elle met à distance les idées reçues, et elle nous permet avant tout de progresser dans la compréhension des enfants et dans la façon dont on s'adresse à eux, chacun dans leur singularité. 



Ces journées ne pourraient avoir lieu sans le soutien fidèle de nos partenaires